top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurArnaud Bogaert

Les 5 conseils d'un kiné pour guérir d'une lombalgie.

Dernière mise à jour : 25 mars 2023

La lombalgie se décompose simplement de deux mots : Lombes, qui signifie les lombaires ajouté du suffixe "algie" qui fait référence à une notion de douleur. La lombalgie se définit donc par douleur au niveau lombaires.


Voyons maintenant un peu plus profondément ce qu'est la lombalgie et les chiffres impressionnant qui y sont liées.

  • La lombalgie est le trouble musculo-squelettique qui cause le plus d'absence au travail

  • 80% des gens en souffriront au cours de leurs vies.

90% de ces patients guérissent dans les 3-4 mois

50% de ces patients guérissent dans les 2 semaines et sans traitement

5% de ces patients vont tendre vers une lombalgie chronique




Conseil 1 : Restez actif !

Bien que bon nombre de vos amis ou membre de la famille vous conseillent de restez au lit et d'attendre que la douleur passe, ce conseil est révolu. Il a été prouvé que l'inactivité est le MEILLEUR MOYEN qu'une lombalgie aigue devienne chronique et dure plusieurs mois.

Continuez de faire vos courses, continuez de voir vos amis ou votre famille, bref ne mettez pas votre vie en pause ! Faites le maximum de chose tant que la douleur vous le permet.



Conseil 2 : N'ayez pas peur de vos imageries médical (Radio - IRM)

Les lombalgies sont classifiés le plus souvent en deux catégories

  1. La lombalgie spécifique qui est lié à une pathologie sous jacente (fracture, hernie discal, inflammation,...) qui compose 15% des cas

  2. La lombalgie non spécifique qui n'est pas lié à une pathologie sous jacente, qui est benigne, et qui compose 85% des cas.

Dans un 1er temps, nous pouvons voir que dans la majorité des cas il n'est pas nécessaire de réaliser une imagerie médical. Car ces douleurs sont liées à des lombalgie non spécifique et donc qu'aucune anomalie ne sera démontré à l'imagerie.


Dans un second temps, les imageries de la région lombaire ne signifient pas grand chose.

Je vais vous expliquer plus simplement l'image ci-dessous. Des chercheurs ont réalisé des IRM chez des patients asymptomatiques, c'est à dire sans douleur.


A la lecture de ces IRM, les radiologue ont trouvé chez la plupart des sujets de l'étude des anomalies du dos.


un exemple valantmieux que mille mots, chez les sujet de l'étude de 40 ans, il y avait :

  • 68% de chance d'avoir une dégénérescence des disque intervertébraux

  • 33% de chance d'avoir une hernie discal

  • 8% de chance d'avoir un déplacement d'une vertèbre

Et pourtant aucun des sujets de l'étude ne présentait de douleur.


Ces deux éléments peuvent donc nous permettre d'affirmer que :

- Il n'est pas recommandé de faire des imageries médical dans la plupart des cas lors d'une lombalgie

- Si une imagerie à été réalisée, il ne faut pas prendre peur des résultats car ils ne sont pas forcément liés à votre douleur


Conseil 3 : Reprenez les activités physiques de façon progressive


Dans la grande majorité des cas, la reprise des activités permet d'accélérer la guérison de la lombalgie. Au sens large, peu importe quel style d'activité tant qu'elles vous font du bien et qu'elles sont réalisées de façon progressives.

Du vélo à la musculation, en passant par la course, le tennis ou l'aqua-gym, il faut, dès que votre douleur le permet, recommencer petit à petit des activités physique afin de permettre un renforcement musculaire et articulaire de votre dos et guérir de la lombalgie en cours, comme prévenir les prochaines lombalgies à venir.


Conseil 4 : Améliorer votre hygiène de vie

Ce conseil ne s'applique pas qu'à la lombalgie mais à toutes les blessures ou maladies

Il est indispensable d'améliorer de votre qualité de sommeil (qui est fondamental en terme de récupération),

de votre alimentation (de meilleur apport nutritif permettront de mieux guérir),


De votre gestion du stress (lors de période de stress chronique, le corps s'affaiblit et lance un cercle vicieux de la douleur)

cercle vicieux douleur chronique
Le cercle vicieux de la douleur chronique

Conseil 5 : Soyez accompagné

Les 4 précédents conseils suffisent bien souvent à guérir d'une lombalgie, cependant, Il est parfois difficile de mettre en place ces conseils. Il est important d'être accompagné, que cela soit par un coach de sport, un kinésithérapeute, votre psychologue ou bien vos amis et votre famille.


En conclusion


Comme vu durant l'introduction, les lombalgies guérissent dans la majorité des cas en quelques semaines - mois. Cependant dans quelques cas, ces douleurs peuvent devenir chroniques et durer des mois voire des années. Il est très important de briser le cercle vicieux que la lombalgie peut provoquer afin d'éviter tout risque de chronicisation.

34 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page